Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 12:53

Lundi 13 février, le Conseil municipal était appelé à débattre des orientations budgétaires communales : DOB.

Une fois n'est pas coutume, les élus d'opposition prenaient acte des efforts de présentation des documents remis pour ce débat préparatoire au vote du budget prévu le 20 mars.

Mais une belle présentation ne garantit pas un contenu approprié : qu'on en juge plutôt :

Pour les recettes

Le premier adjoint fit un long développement sur la conjoncture nationale et sur la conjoncture internationale, agrémenté d'une longue lamentation chiffrée sur la baisse des dotations de l'Êtat et sur cette Métropole qui, depuis plus de 15 ans, perçoit la Taxe professionnelle des entreprises et n'en restitue qu'une partie.

Nulle allusion aux autres recettes de la commune, hormis le maintien des taux d'imposition. Mais, à taux constant, les recettes fiscales devraient évoluer en fonction des nouvelles constructions réalisées à Meylan.

Pas un mot sur les incidences fiscales de l'urbanisation bétonnière de ces dernières années.

Pour les dépenses :

Poursuite du désendettement et… rien d'autre ne fut évoqué dans l'exposé, si ce n'est que la réfection du gymnase des Buclos coûterait de l'ordre de 250 000 € après le remboursement des assurances.

Rien sur le court terme, rien sur une perspective pluriannuelle comme c'est maintenant obligatoire selon la loi NOTRe du 7 août 2015 :

" Dans les communes de 3 500 habitants et plus, le maire présente au conseil municipal, dans un délai de deux mois précédant l’examen du budget, un rapport sur les orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés ainsi que sur la structure et la gestion de la dette.

Dans les communes de plus de 10 000 habitants, le rapport (...) comporte, en outre, une présentation de la structure et de l’évolution des dépenses et des effectifs."

Quelles priorités ? Quels objectifs, à quel terme, pour les écoles, pour la culture, pour la petite enfance, pour l'urbanisme, pour les charges de personnel … ? Rien n'est montré dans les documents de ce DOB

Le premier adjoint répliqua en détournant le sujet et d'autres membres de la majorité s'échinèrent à l'aide de quelques exemples ponctuels, qui ne sauraient être confondus avec la présentation d'objectifs d'une politique municipale.

Tout au plus, au détour d'une phrase du maire, a-t-on appris que l'actuelle crèche des Buclos aurait vocation à rester équipement public après le regroupement des crèches dans l'ancienne école des Buclos.

"L'habit ne fait pas le moine" dit-on souvent …

A Meylan, la présentation recherchée d'un document d'orientation budgétaire n'en garantit pas la pertinence de son contenu.

Pour preuve : la réponse de JC. Peyrin qui justifie sa position en se référant au DOB du département sous la mandature Vallini, c'est à dire avant la loi NOTRe ... sans apporter la preuve de ce qu'il dénonce.

Il justifie ses propres manquements par les manquements qu'il avait dénoncés chez ses adversaires politiques.

C'est tout à fait conforme au comportement de son candidat à la présidentielle dont le programme exige des efforts financiers aux Français alors qu'il attaque ceux qui ont révélé les turpitudes financières familiales dont il est l'auteur ou le complice éclairé.

Partager cet article
Repost0

commentaires