Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 16:41

 La rencontre du 23 avril 2008Jean-Xavier Boucherle, Philippe Cardin, Edwige Laforêt

Trente sept personnes étaient présentes ou avaient fait connaître leur intérêt à la proposition faite dans « Paroles de Socialistes » d’avril 2008 (voir ci-dessous) de créer un groupe qui se fixe pour objectif de faire vivre le débat démocratique, de faire connaître au plus tôt les projets municipaux et de formuler des propositions.  

Philippe Cardin a d’emblée précisé ce qu’est « Meylan-Avenir »

 

Les objectifs de Meylan-Avenir :

*      Soutien aux élus du groupe « Socialistes et apparentés » au conseil municipal de Meylan constitué actuellement de Philippe Cardin et Jean-Xavier Boucherle.

*      Lieu ouvert à ceux qui se reconnaissent sociaux-démocrates, adhérents et non adhérents au Parti Socialiste.

*      Lieu d’échanges, de réflexions et de propositions pour :

o       Aider les élus dans l’accomplissement de leur mandat,

o       Faire valoir la dimension sociale-démocrate à Meylan,

o       Porter attention aux problèmes de notre commune, donner la parole aux acteurs de la société,

o       Développer l’action politique par les élus, mais aussi l’action citoyenne pour faire valoir la justice et la solidarité : pétitions, manifestations publiques, soutiens ...

o       Proposer un renouvellement politique par une ouverture aux Citoyens : permettre l'engagement à ceux qui le désirent et faire valoir l’intérêt de tous par l’engagement de chacun,

o       Etre acteur de clarification dans le rassemblement indispensable de toutes les forces de gauche pour préparer l’avenir à Meylan en préparant les élections municipales de 2014.

 

Pour atteindre ces objectifs :

Meylan-Avenir donne avant tout la priorité à la vie d’un lieu de rencontre pour le soutien aux élus du groupe « Socialistes et apparentés ».  
Son organisation sera ajustée au minimum de ce qui est nécessaire, l’animation s’appuiera sur des militants.

*      Des rencontres bimestrielles seront programmées. Leur calendrier prendra en compte les sujets relatifs à la commune de Meylan y compris ceux en relation avec la Métro, le Département, la Région …

*      Le blog : http://meylan.avenir.over-blog.fr/ régulièrement actualisé permettra la connaissance publique des prises de positions des élus « Socialistes et apparentés » et des sujets soumis à la réflexion.

*      La boîte aux lettres : meylan.avenir@orange.fr sera largement utilisée. Toutes les adresses en notre possession ont été communiquées par les intéressés.  
Nous nous interdisons d’utiliser d’autres adresses, tout comme nous nous refusons de communiquer les adresses que nous possédons.

*      Le journal « Paroles de Socialistes » sera le moyen d’expression général.

 

 

La vérité d’abord !

Meylan-Avenir sera vigilant à faire valoir la vérité, en particulier sur les sujets d’importance tels que les déplacements et le logement où les actions déterminantes de notre Députée Geneviève Fioraso, de la Métro, du Conseil Général sont généralement ignorées par Mme Tardy et le nouveau conseiller général Peyrin prenant à leur compte le travail efficace réalisé ailleurs.

 

Meylan-Avenir veut être une force nouvelle
pour faire gagner la gauche à Meylan


__________________________________________________________________________________________


Avec les élus d’opposition du PS, des Meylanais qui refusent de se résigner se sont déjà retrouvés au sein d’un groupe :

« Meylan-Avenir »

 

Ce groupe se fixe pour objectifs de faire vivre le débat démocratique, de faire connaître au plus tôt les projets municipaux, de formuler des propositions pour aujourd’hui et pour le futur, de réaliser une résistance active aux attaques contre la solidarité.

Une rencontre est fixée mercredi 23 avril – 20 h 30
Salle audio-visuelle Grand Pré à Meylan


Philippe Cardin, Jean-Xavier Boucherle,
élus du groupe "Meylan-Avenir PS & apparentés" au conseil municipal

Jocelyne Brunet, Mariette Mallion,
Romain Carron, Dimitry Mauz, Jean-Claude Sabonnadière, Bernard Soulage,
candidats de la liste "Réveillons l'avenir"

Edwige Laforêt, candidate PS aux élections cantonales

Contact : meylan.avenir@orange.fr      



9 et 16 mars 2008 : Elections locales, de portée nationale 

Il s’agissait avant tout de choisir celles et ceux qui auront en charge les communes et les départements. En ce sens, ces élections étaient incontestablement des élections locales. 

Masquant les résultats derrière des sondages de circonstance, l’UMP tire conclusion que les Français désirent que la politique sarkozienne soit mise en œuvre avec encore plus d’ardeur !  

Les résultats des sondages sont souvent discutables, les résultats d’élections sont la réalité !

Les résultats à Meylan ne sont pas à l’image de toute la France, ni même du département. Si les électeurs avaient donné raison à l'UMP, ils auraient en majorité élu ceux qui souhaitent mettre localement en oeuvre avec zèle la politique de Sarkozy.

Tel ne fut pas le cas ! Ces élections locales marquent bien un échec cinglant de l’UMP et de Sarkozy.

Force est de constater que la gauche en général et le Parti Socialiste en particulier ont connu un large succès dans le département de l’Isère et sur l’ensemble du territoire national, devenant majoritaires dans les conseils municipaux des villes et dans les conseils généraux.  

 

L’heure est à la reconquête. A Meylan comme ailleurs, les militants socialistes seront présents sur le terrain et dans les débats locaux.


 

Les cantonales : Merci Edwige !

 

Edwige Laforêt était une des rares candidates féminines sur le département de l’Isère.

Tous ceux qui l’ont côtoyée au cours des réunions et des rencontres de terrain ont apprécié sa capacité d’écoute et sa connaissance des dossiers.


Par des propositions précises sur les domaines de compétences du Conseil général elle a conduit une campagne ouverte et dynamique. 


Dans le droit fil de la politique de la majorité de gauche sous la présidence d’André Vallini, ses propositions prennent aussi en compte le logement pour tous et le développement économique au moment où, à Meylan, se loger devient impossible aux jeunes et où l’on dénombre une perte de 3 200 emplois depuis 2000 sur Inovallée.

 

Cette politique fut largement approuvée sur le département puisque la majorité de gauche sort renforcée des ces élections cantonales.

 

Sur le canton de Meylan la rocade nord a focalisé une large part des débats, occultant les autres enjeux de cette élection.

Edwige Laforêt n’a pas esquivé le débat, bien au contraire. Allant sur le terrain à de nombreuses reprises, suscitant la rencontre, elle a fait front contre ceux qui développent la peur par des contrevérités et qui abusent de la crédulité des personnes fragiles.

 

Cultivant le flou de ses propositions sur cette rocade, prônant même un projet parfaitement irréaliste, le candidat de l’UMP, fidèle d’Alain Carignon, a été élu.

 

Il fut aidé dans sa réussite par un positionnement ambigu des Verts qui n’ont même pas relayé sur le canton l’appel fait le jour de la venue de leur secrétaire nationale, à voter contre l’élection des amis de Carignon. Ils n’ont donné aucune indication aux électeurs ayant apporté leur voix au 1er à leur candidate.

En 2001, la candidate des Verts arrivée en tête de la gauche au 1er tour avait obtenu au 2ème tour 2 029 voix de plus que le total des voix de gauche du 1er tour.
En 2008, la candidate PS arrivée en tête a obtenu 881 voix de moins au 2ème tour... Cherchez l'erreur.

 

Edwige Laforêt a su porter haut les valeurs d’honnêteté et de solidarité pendant cette campagne électorale.


C’est l’honneur et le courage politique que de faire valoir ses valeurs et ses projets dans le respect des règles de la démocratie et des engagements pris.

Ces valeurs restent de tous temps la fierté des militants du Parti Socialiste.

Merci Edwige !!   


  Les municipales à Meylan

La victoire du Parti Socialiste au plan national démontre une fois de plus la qualité de ses élus locaux, la pertinence de leur projet pour les villes par la priorité donnée à la solidarité sociale et au développement durable.

Dans le pays, nos concitoyens sont inquiets par les chambardements, les effets d’annonce, les volte-face de la politique de notre gouvernement.

A Meylan, les électeurs n’ont pas fait ce choix. Ils ont réélu Marie-Christine Tardy, candidate UMP.

Poursuivre la politique du mandat précédent est un vrai risque pour l’avenir de Meylan.

 

Notre ville présente des signes de déclin auxquels il faut réagir au plus vite :

·        Perte de 3 200 emplois sur Inovallée.

·        Déséquilibre budgétaire récurrent par la baisse des recettes et l’augmentation de la dette malgré la vente de biens communaux et des rentrées exceptionnelles au cours du mandat précédent.

·        Baisse de 7% de la population en 6 ans qui augmente la charge de la dette sur les Meylanais restant

·        Déséquilibre générationnel désastreux révélé par la fermeture de 18 classes en 6 ans, soit près de ¼ des classes et la fermeture d’une crèche.

·        Spéculation immobilière qui empêche les jeunes familles de s’installer dans notre ville et amplifie les facteurs de son déclin.

 

Comment la municipalité Tardy 2 y fera face ? Elle nous a bien peu renseignés sur ses intentions durant la campagne, éludant les questions, notamment sur la gestion de la dette, tout comme Sarkozy qui a bien du finir par reconnaître que « les caisses sont vides ».

 

Un changement radical de la politique conduite lors du mandat précédent est indispensable pour créer des conditions d’inversion des tendances catastrophiques de ce jour.

·        Etablir des relations profitables avec la Métro et le Conseil général qui ne prendront pas d’initiatives si la commune ne fait rien elle-même sur l’économie, sur le logement accessible à tous et sur les transports.

·        Engager un réel travail, au-delà des seules visites de courtoisie, avec Inovallée pour initier une requalification de la partie meylanaise de cette zone d’activité qui perd sa réputation. Une amélioration des bâtiments, un meilleur accès par transports en commun et par automobile depuis l’autoroute sont absolument nécessaires pour redonner goût aux entreprises de venir s’y installer.

·        Engager une réelle politique du logement débarrassée des relents discriminatoires des propos de campagne de Mme Tardy, empreints d’une suffisance insultante : « notre ville n’a pas vocation à accueillir n’importe qui » (sic) pour réaliser des logements accessibles aux jeunes familles.

·        Mettre en place une gestion rigoureuse, moderne et efficace de la trésorerie communale pour limiter le recours à l’emprunt.

·        Optimiser l’organisation des services avec l’unique objectif de mieux répondre aux légitimes attentes des Meylanais.

·        Limiter la hausse des impôts locaux à la hausse des revenus des Meylanais


De nombreux projets apparaissent mal préparés ou sur restent dans une grande opacité.

·        Entrée Ouest de Meylan

·        Travaux de préparation du tram et de la rocade nord

·        Rénovation de l’hôtel de ville

·        Projets immobiliers

·        Poursuite de la vente biens communaux : des craintes se font jour sur les Capucins et sur Rochasson, sur une crèche et sur un groupe scolaire.

Des informations sont indispensables au fonctionnement de la démocratie et à l’amélioration de ces projets par des propositions pertinentes.

 

Malheureusement, la liste « Réveillons l’avenir » conduite par Philippe Vauquois n’a pas réussi à convaincre un nombre suffisant d’électeurs meylanais.

 

Cet échec révèle la nécessité d’une nouvelle force à Meylan pour proposer une politique de solidarité envers tous les Meylanais et redonner à notre Ville son image d’innovation.

 

 

Partager cet article
Repost0